• Préparer ses chroniques : toute une aventure

    Préparer ses chroniques : toute une aventure

     

    Je crois qu'en ce moment, je bats le record du retard de mise en page de chronique. J'ai énormément d'excuses à vous fournir. Je pourrais me justifier pour avoir moins de remords, mais au lieu de cela, j'ai pensé que cela sera sympa de vous parler de ma manière à moi d'écrire mes chroniques. Quelles sont les étapes ? Ce que je préfère ? etc... Bien évidemment, j'attends de vous que vous me disiez vos techniques à vous, car je pense qu’écrire une chronique est quelque chose d'assez personnel au fond. En ce qui me concerne, cela prend un temps dingue et même si je commence à avoir l'habitude je me pose toujours la même question quand je commence à écrire mes chroniques : qu'est-ce que je vais bien pouvoir vous dire ? En effet, mes idées viennent toujours en vrac. J'ai toujours un peu du mal à les organiser en un texte cohérent. D'ailleurs, j'ai toujours l'impression que mes chroniques sont un peu brouillonnes. J'aurais aimé avoir le talent de certains et certaines, mais je m'étais promis de rester moi-même dans l'écriture de mes impressions. Cela tient surtout du fait que si je commence à me prendre la tête avec une mise en forme prédéfinie, je vais assez vite me lasser et abandonner, et je suis plutôt fière de tenir le coup pour l'instant.

     

    Préparer ses chroniques : toute une aventure

     

     

     

     

    La première étape : la lecture.

    Je dirais même que c'est l'étape la plus importante, celle où je prends le plus de plaisir, évidemment ! Cependant, on a beau croire que c'est un moment où le travail réflexif est en pause et que c'est uniquement après avoir refermé le livre qu'on se met à réfléchir ce que l'on va écrire, mais ce n'est pas le cas. On ne s'en rend pas forcément compte, 

    Préparer ses chroniques : toute une aventure

    mais notre petit cerveau analyse déjà nos impressions et ressentis. On se dit des choses à nous -même

    " Ha ben, je ne m’attendais pas à cela",

    " C’est vraiment des salauds les Lannister quand même",

    "Mais vas-y !!!!! Embrasse-le !",

    " Non, mais là j'en reviens pas ! Ce n’est pas du tout cohérent ça".

    Bref, vous m'aurez compris, ça vient tout seul pour tout le monde. Le problème c'est que ces réflexions, on ne les garde pas forcément en tête et donc on perd souvent de la fraîcheur lors de l'étape de l'écriture de la chronique. L'idéal pour la production d'une chronique, c'est de la pondre directement après la fermeture de l'ouvrage, mais les impératifs de la vie font qu'on n’a pas toujours le temps de s'y consacrer. On ajoute à cela un brin de procrastination et il se passe des jours (et parfois des semaines) avant d'écrire des impressions qui ne sont plus de toute fraîcheur.

    C'est pourquoi de plus en plus j'essaye d'ajouter des petits post-its dans mes ouvrages à un moment important de ma lecture, quand je trouve le moment particulièrement intéressant ou quand il me vient une pensée. La note peut s'intéresser au style de l'auteur, à la narration, à l'action, aux comportements des personnages, des ressentis pluspersonnels face à une situation dans le roman qui choque ou émeut... bref un pot-pourri d'idées sympas pour l'écriture de la chronique. Pourtant en ce moment, je le fais un peu moins, car je n'ai pas toujours de post-its à portée de main, ou alors quand c'est le cas, c'est le bic qui n'est pas à portée de main (oui, je suis également relativement fainéante).

     

     

    L'écriture, c'est le moment de se défouler.

    Préparer ses chroniques : toute une aventure J'adore quand le livre a provoqué des émotions fortes chez moi. La rédaction de la chronique se fait limite toute seule, tellement je suis emportée dans mes explications. On se défoule, on s'émeut, on s'exalte et les lignes s'allongent. Comme je l'ai dit, l'idéal c'est d'écrire sa chronique toute de suite après la fermeture du livre, voire le lendemain. Parfois même je commence ma chronique en plein milieu de ma lecture, j'ai tellement de choses à dire que je les écris avant de les oublier. Après je complète avec mes dernières impressions. Mais je ne le fais pas tout le temps. D'ailleurs même la plupart du temps, je l'écris bien des jours après la fin de ma lecture et mes impressions sont de plus en plus floues. C'est particulièrement le cas en ce moment. Plus le temps passe, plus l'écriture est difficile. Néanmoins, certains d'entre nous préfèrent ne pas écrire leurs articles tout de suite, histoire de laisser mariner. Donc, il y a ceux qui écrivent tout de suite après la lecture, ceux qui attendent quelques jours afin de mettre les pensées en place et ceux qui sont coupables de procrastination et de fainéantise. Vous faites partie de quelle catégorie, vous ? 

     

    Concernant la mise en forme de la chronique. Il y a énormément de variantes. Je vais vous parler uniquement de ce qui est relativement récurrent dans mes chroniques même si finalement mes textes restent intuitifs. J'introduis toujours le sujet avec une petite anecdote et autre blabla sur la raison de mon achat, ce qui m'a poussé à le sortir de la pal etc, .. C'est toujours intéressant de le savoir et cela permet de facilement introduire le sujet. Parfois également, je donne une prémise d'impression générale de ma lecture (j'ai bien aimé, je suis déçue.). Dans cette partie, j'ai clairement l'impression d'être assez redondante. Je dis souvent un peu la même chose. Il faudrait peut-être que je réfléchisse à améliorer ce début de chronique.

    Ensuite, en général, je raconte l'histoire avec mes propres mots en quelques lignes afin de présenter l'ouvrage selon ma propre compréhension.

    La troisième partie se consacre à l'analyse proprement dite. En général, c'est dans cette partie que je suis un peu trop brouillonne. Je tape mes impressions sur les différents éléments au fur et à mesure qu'elles me viennent à l'esprit. La plupart du temps, je laisse le texte dans cet ordre là. Je me dis que si les éléments sont venus dans cet ordre, c'est qu'il doit y avoir une raison, en tout cas pour mon cerveau. Je suis consciente que cela peut ne pas être clair pour différent lecteur, mais je n'arrive pas à avoir une mise en forme standard. Pourquoi ? Parce que ça m'ennuie. Je sais qu'il y a des gens qui se constituent une grille de ce dont ils vont parler, mais pour l'instant moi je n'y arrive pas. Peut-être à l'avenir j'y penserai, mais pour l'instant je préfère que mes chroniques me ressemblent.

    J'essaye tout de même de parler de mes impressions sur la plume de l'auteur ou l'objet livre en général (couverture, petit ou grand chapitre, fluidité du texte, orthographe), si j'ai quelque chose à dire là-dessus. Je parle également souvent de l'action dans le récit ou de la cohérence avec l'histoire, ou les personnages. J'ai également l'impression que je m'attarde souvent sur la psychologie des personnages, je pense que cela a beaucoup d'importance pour moi. Non pas que je souhaite à chaque livre des personnages complexes, mais du moment qu'ils soient cohérents avec ce que l'auteur nous laisse entendre, cela me va. Bref, cette partie est un melting pot de mes pensées. Cela peut plaire et déplaire. Qu'en pensez-vous ? Il y a quelque chose qui vous chiffonne dans mes chroniques.

    Pour la longueur du texte en général, j'essaye de faire un peu plus d'une page a4 écrite au pc. En général, je déborde de 15 à 20 lignes sur la deuxième page et cela me convient. C'est assez long pour être complet, mais pas trop pour en faire un texte interminable. On dit souvent que les lecteurs actuellement préfèrent des textes courts, car ils sont vite distraits et s'ennuient. Je ne vois pas comment faire plus court s'il faut être complet. Il faut peut-être penser à intercaler d'autres choses pour amuser le lecteur (quand je dis cela, je pense au blog de [sous ma couverture], qui divise ses chroniques en partie comme un article de presse, je trouve cela très original et j'aime vraiment beaucoup). C'est une idée à creuser.

     

     

     

    Après l'écriture, la correction.

    C'est la partie que j'aime le moins et souvent c'est à ce moment-là que je reporte et que je me mets en retard dans la publication de mes avis. J'ai, malgré le fait que je lis beaucoup, beaucoup de problèmes d'orthographe. Ce n'est pas tant un problème de français, mais je pense que c'est surtout un problème d'inattention. Je ne voudrais pas vous faire lire des textes bourrés de fautes (même si je suis persuadée qu'il en reste encore même après correction. Je suis désolé pour cela, je fais de mon mieux. N'hésitez pas à me les signaler pour que je les corrige). Alors cette étape de correction se déroule en plusieurs parties.

    Préparer ses chroniques : toute une aventure

    Une fois que j'ai écrit mon texte, je corrige celui-ci à l'aide d'un correcteur d'orthographe très pratique... le logiciel Antidote. Malheureusement, il est payant, mais il est super complet, rien à voir avec le correcteur de Windows. Pendant cette période, je corrige les fautes d'orthographe, les petits problèmes au niveau de la formation des phrases, et parfois je rajoute des phrases qui augmentent la compréhension de certains passages, et même des impressions qui me reviennent sur le moment.

    Une fois la relecture du texte via le programme de correction. Je relis une dernière fois le texte avec le correcteur au cas où certaines erreurs m'auraient échappées. En général, cette phase va beaucoup plus vite.

    Enfin, troisième et dernière relecture, sans le programme, via le traitement de texte uniquement : une lecture en diagonale en essayant de déceler les erreurs qui pourraient sauter aux yeux d'un œil humain.

    Je dois rajouter une précision qui vous permet de comprendre pourquoi je tarde dans les corrections de mes chroniques. En effet, je pourrais très bien les corriger même si je n’ai pas la possibilité de les publier tout de suite, mais il faut savoir que je possède deux ordinateurs portables. Un grand dans lequel il y a tous les outils nécessaires et que je laisse sur Bruxelles, et un petit que j’utilise beaucoup pour mes cours et les déplacements (plus petits, plus facile à transporter) …. Le problème est que dans le minipc il n’y a que le strict minimum (vu qu’a priori c’est avant tout un outil de travail) et je n’ai pas installé sur ce pc le programme Antidote. Du coup, quand je suis rentrée chez moi, je n’ai que mon minipc et je ne peux donc pas faire la correction tout de suite. Il faut que j’attende de rentrer sur Bruxelles pour transférer le document sur mon grand pc. Vous pouvez ainsi comprendre que dans cette période estivale où je rentre plus souvent chez moi, je suis beaucoup moins organisée (oui oui !! ça m’arrive d’être organisée ).

     

     

     

    La mise en page sur le blog : étape fastidieuse, mais pour un beau résultat.

    Enfin la dernière étape du processus. C'est la partie la plus routinière. En général, la mise en page est standard. Du coup, je n'ai pas trop à me poser de questions. Je ne vais pas trop m'attarder sur cette étape, cela ne sert à rien de vous la décrire, vous l'avez sous les yeux quand vous lisez mes chroniques.

    En général, je fais également une dernière lecture rapide du texte de la chronique et je souligne en gras les phrases ou mots forts qui soulignent mon argumentation, pour faciliter la lecture des lecteurs. Depuis peu, j'ai cependant complété la partie des liens : avant je ne mettais qu'un lien vers la page [Livraddict] consacrée au livre, mais maintenant, j'ai rajouté la page de [Booknode] qui bien que je n'y sois pas inscrite, me semble être un site complet et très intéressant. Si je le peux, je rajoute également un lien vers le site de l'auteur ou sa page Facebook s'il en a.

    J'ai changé dernièrement certains petits détails notamment la police d'écriture. Même si eklablog est une chouette interface pour les blogs, je trouve qu'il ne propose pas beaucoup de choix pour la police dans son interface graphique. Je suis obligée de passer par HTML pour ajouter ma nouvelle police de caractère que je trouve plus agréable à la lecture (segoe print). Qu'en pensez-vous ?

    De manière générale, je ne suis pas vraiment satisfaite de ma mise en page. Je change assez régulièrement certains détails, mais j'ai l'impression que plus j'essaye des trucs, plus je constate mon manque de goût () et d'appréciation. Il y a donc selon moi beaucoup d'effort à faire pour la mise en page, non seulement du blog en général, mais aussi des articles. Qu'en pensez-vous ? Des conseils et appréciations ?

     

     

    Préparer ses chroniques : toute une aventure

    Finalement, tout cela est une organisation bien huilée qui me prend beaucoup de temps. Si en plus, on ajoute la fainéantise.... On peut voir que cela peut engendrer du retard et des embouteillages même si ce n'est pas une excuse, je l'admets . En moyenne, cela me prend plusieurs heures pour une seule chronique, mais quand je regarde ce joli blog qui est le mien, je suis fière et j'ai envie de continuer. Je suis juste un peu triste du manque de réactions dans les visiteurs concernant les chroniques. J’avoue que je suis une mauvaise blogueuse et que je ne fais pas beaucoup d’efforts pour vous faire participer mais j'ai pris de bonnes résolutions pour la rentrée.

     

     

    En tout cas, n’hésitez surtout pas à me donner des conseils, à me faire part de votre manière de mettre en page vos chroniques. Quelles sont vos astuces ? Dites-moi tout !! Je suis vraiment dévorée de curiosité.

    Je vous souhaite une agréable journée.


  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Août 2013 à 13:03

    En voilà un billet intéressant ! Personnellement, je suis une adepte de la prise de notes intensive pendant la lecture, mais c'est une habitude que j'ai depuis le lycée, donc c'est un peu une seconde nature chez moi, ça ne me déconcentre pas le moins du monde dans ma lecture. Quand je n'ai pas de papier ni de stylo à portée de main, je me sers de la fonction mémo de mon smartphone ou même parfois du magnétophone pour enregistrer vocalement mes impressions. Bon après, le truc c'est que parfois les notes sur un même livre sont éparpillées sur plusieurs supports et qu'il faut donc jouer à tout remettre en ordre quand on veut écrire sa chronique :) Cela dit, heureusement que je prends des notes comme une furieuse parce que j'ai constamment du retard dans mes chroniques, parfois de plusieurs mois, donc les notes me sont plus qu'utiles, elles servent à raviver mes impressions de lecture. Sinon je n'ai pas de délai de rédaction attitré : parfois je vais me lancer dans ma chronique dès le livre terminé, parfois je vais attendre quelques jours, et parfois mes notes de lectures moisissent quelques mois avant de voir le jour sous forme de chronique...Je suis hélas une vilaine blogueuse feignante et procrastinatrice ! XD

    Après pour la mise en forme, je n'ai jamais de plan pré-établi, ça se met en place au fur et à mesure que j'écris : j'écris, je relis, je reformule, je déplace des éléments, etc...ce qui implique du coup que je passe plusieurs heures sur chaque chronique, entre l'écriture, l'édition, la correction et la mise en page. J'ai tendance à écrire des chroniques longues, trop longues d'ailleurs me reproche-t-on, donc j'essaie de raccourcir autant que je peux mais même en éditant mes chroniques restent longues, du coup je sais pertinnement que beaucoup de gens ne les lisent pas à cause de ça, où ne les lisent qu'en diagonale, mais tant pis :)

    Sinon je ne pense pas être brouillonne dans l'organisation de mes idées, en revanche il paraît que je raconte trop ma vie dans mes chroniques, mais là encore tant pis. Après tout, ce qui fait l'originalité d'un blog c'est qu'on puisse y retrouver la personnalité de celle ou celui qui le tient, si ton blog ressemble à celui de douze mille autres, quel intérêt ? Mais du coup, oui, c'est parfois difficile de se faire une place dans la blogosphère quand on n'entre pas dans les critères d'uniformisation ! 

    2
    Babylon Profil de Babylon
    Mardi 13 Août 2013 à 14:14

    haha  On va former un club des procrastinatrices convaincues 

    Je me dis toujours que je devrais prendre plus de notes lors de ma lecture mais je ne le fais jamais ... alors je perd beaucoup d'impressions précieuses. C'est dommage. Il faut vraiment que je trouve une solution à cela. Peut-être que cela me permettrait d'être moins brouillonne dans l'écriture... qui sait ! 

     

    Tu as bien raison de penser que tes chroniques te ressemblent et de ne pas effacer ces petites touches personnelles pour rentrer dans le moule. J'aimerai bien être plus originale pour me démarquer un peu mais c'est très dur dans la bloguo ! Tout a déjà été fait. mais je ne perd pas espoir. 

     

    Bonne continuation pour tes chroniques et merci d'être passée et d'y avoir laissé ce long commentaire (ça fait plaisir 

    3
    Jeudi 15 Août 2013 à 19:48

    Lol pour le club ! Je connais d'autres blogueuses procrastinatrices en plus :) 

    Tu sais, je ne pense pas qu'il faille à tout prix être originale pour se démarquer, suffit de rester soi-même, on est tous unique ! Mais du coup, ça implique de ne pas plaire à tout le monde :P

    Et sinon de rien, ce billet m'a permis de découvrir ton blog au passage, et je suis toujours ravie de pouvoir rajouter un blog dans mon Feedly...et de râler ensuite parce que j'ai trop de billets à lire en attente dedans, hihi !

    4
    Babylon Profil de Babylon
    Mardi 20 Août 2013 à 13:19

    haha t'inquiète j'ai aussi beaucoup de blogs que je visite et parfois j'suis assez désespérée ^^

    Sinon moi je pense au contraire qu'il y a tellement de blogs de ce genre que si l'on veut se démarquer il faut quelque chose en plus. Je ne dis pas qu'il faut en faire une compétition ou quoi que soit d'autres... mais j'aime l'idée que mon blog est apprécié pour son aspect original (même si c'est juste ma personnalité qui se voit à travers mes chroniques qui est appréciée) parfois cet aspect est naturel mais parfois pas. M'enfin j'vais pas en faire un fromage , j'aime beaucoup mon blog (et c'est surtout ca qui compte) mais je n'ai pas encore réussi à me fixer sur une marche à suivre alors je change beaucoup, j'essaye de trouver mes marques ... et peut-être à ce moment là mon cotés original se verra, qui sait 

     

    Merci de tes visites

    Passe une agréable journée et à bientôt 

    5
    Samedi 7 Septembre 2013 à 22:29

    Un article trés intéressant que j'avais loupé :) 

    Je fonctionne exactement comme toi pour mes chroniques et j'envie les personnes qui arrive à faire leur chroniques en moins d'une heure ou presque et en plus de bonnes chroniques. Ma lenteur à faire mes chroniques vient aussi du fait que, comme toutes les mamans en général, je manque de moment à moi où je peux être tranquille pour lire déjà et pour bloguer (entre autres). Concernant la prise de notes c'est vrai que ça aide mais perso c'est malheureusement un reflexe que j'ai du mal à prendre (un peu parce que ça ralenti ma lecture) mais j'essaie. Depuis peu je teste la prise de note sur ma tablette (je l'ai plus souvent sous la main que des papiers + stylos lol) dès que j'ai un truc en tête, j'utilise une appli que j'ai découvert grâce à Nessa de Book'n'love qui en parlait récemment sur FB, pour le moment ça me conviens mais bon je pense pas que j'arriverais pour autant à mettre moins de temps pour écrire mes chroniques lol Par contre, ça m'aidera sûrement à ne pas oublier certains trucs auxquels je pense pendant mes lectures et peut être à écrire des billets moins brouillon ^^

    Biz
    @+

    6
    Lundi 9 Septembre 2013 à 10:53

    Oui pareil que toi. Les notes c'est surtout pour par oublier mais j'ai pas souvent du papier et des crayons à proximité alors je me décourage souvent  (vu que je lis souvent dans mon lit, j'ai trop la flemme de me relever). 

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :