• [Chronique] reviens-moi - Rachel Ward

    [Chronique] reviens-moi - Rachel Ward Que se passerait-il, si vous aviez commis un acte terrible, mais dont vous ne parviendriez pas à vous souvenir ? Sur la rive d’un lac gelé, Carl s’éveille alors que des pompiers emportent le corps sans vie de son frère et mettent en lieu sûr une jeune fille tremblante et glacée. Que s’est-il passé dans l’eau ? Il l’ignore. Sa seule certitude est que cette adolescente est liée à la mort de son frère, et qu’il doit absolument la rencontrer pour faire la lumière sur cette tragédie. Elle est son seul espoir de retrouver la mémoire. Ensemble, ces adolescents devront percer le sombre secret qui les unit et les causes de ce drame. Mais n’est-il pas dangereux de vouloir la vérité à tout prix ? Quand les souvenirs refont surface, il est trop tard pour les enfouir à jamais. Il croyait pouvoir oublier l’horreur, elle va se rappeler à lui ...

     

     

     

     

    [Chronique] reviens-moi - Rachel Ward

     

     

    J’ai lu ce livre dans le cadre du partenariat avec l’édition Michel Lafon et l’équipe de Livraddict. Encore une fois merci pour cette confiance. Je commence vraiment à apprécier ces partenariats qui, non seulement me permettent de découvrir des ouvrages vers lesquels je ne me serais jamais tournée, mais aussi me force d’une certaine manière à travailler mes chroniques.

     

    J’ai postulé pour ce livre, un peu sans réfléchir. Je n’avais pas spécialement une envie ardente de lire ce livre, je ne connaissais pas Rachel Ward et je ne savais pas à quoi m’attendre concernant ce livre. On peut dire que cela a été une expérience assez sympathique et une chouette découverte. Je ferai cela un peu plus souvent.

     

    C’est l’histoire de Carl, un jeune de 15 ans, survivant d’une inondation. Il est confus, il ne se rappelle plus de rien, de ce qui s’est passé avant le drame, ni même de qui il est. Il y a juste ce corps vide qu’on enferme dans un sac et qui lui ressemble. Il le sent, cette personne morte était proche de lui, un frère, un cousin, un ami. Plutôt un frère dont il ne se rappelle plus. Il y a sa mère qui est dépassée et qui boit pour oublier, pour survivre et encore oublier. Et enfin, il y a cette fille donc il ne connaît plus le nom. Une attirance mystérieuse, déroutante qu’il ne sait toujours pas connecter à la réalité. Cette fille qui hurle quand elle le voit, cette fille qui doit savoir qui il est et comment son frère est mort. Très vite, un ombre le suit, une ombre le tourmente et le met face à une réalité et un passé pour lesquels il n’est pas prêt.

     

    Je dois dire que je suis assez incertaine quant à cette lecture. J’ai beaucoup aimé, mais je ressens un malaise, un stress quand je pense à cette lecture. L’ambiance est plutôt glauque. Cette incertitude, ce malaise, cette peur, cette impression de devenir fou que ressent Carl, on la ressent aussi. On est dérouté, on ne sait pas quoi penser, on n’en sait pas plus que Carl et c’est assez frustrant et stressant en même temps. On se demande s’il devient vraiment fou comme il le pense. Si cette voix et cette ombre ne sont pas le fruit d’un chagrin ou de ses souvenirs qui refont surface au fur et à mesure. D’ailleurs, où est la réalité de l’imagination ? Qui ne nous dit pas que tout ceci n’est pas que la part des délires d’une personne qui a subi un trop grand traumatisme ? Nous-mêmes, lecteurs, nous n’arrivons pas à nous prononcer, car, dès que l’on a la moindre certitude, on se retrouve face à une révélation qui nous fait douter de nos certitudes.

     

    Cela doit être très dur de ne plus se rappeler. De se retrouver un étranger dans sa vie. Je crois que personnellement je paniquerai. J’ai beaucoup aimé la maîtrise de l’auteur à nous faire douter avec Carl. Je pense que j’aime beaucoup la plume de Rachel Ward. Je trouve que pour un roman Young Adult, il est étonnamment mature et bien pensé.

     

    La relation entre Carl et sa mère paraît difficile au début. On pense tout de suite à la mère indigne qui s’en fout de ses gosses, qui ne s’en occupe pas, et qui passe ses journées à picoler. Finalement, on se rend compte que cette attitude est un réel mal-être, une faiblesse, une peur. On se rend compte que cette femme est brisée, qu’elle aime ses enfants, mais qu’elle ne sait pas comment gérer. Elle se laisse facilement dépasser par les événements. J’ai l’impression que ce qui se passe après l’accident de Carl et la mort de Rob lui fait du bien. On sent un changement. Bien sûr, cela ne changera pas du jour au lendemain. Se sevrer de l’alcool est extrêmement difficile et les rechutes sont souvent nombreuses, mais on la sent un peu plus forte.

     

    Quant à Neisha, la jeune fille, la relation avec Carl est frustrante. Il l’aime, mais c’est la copine de son frère mort. Au début, il ne sait rien, mais petit à petit les souvenirs reviennent et affluent. Il ne sait pas ce qui est vrai, ce qu’il croit comprendre. Au cours du récit, il apprend des choses non seulement par ses souvenirs, mais par les paroles de Neisha et la voix qui l’obsède, le menace. Il idéalise Neisha, elle est l’objet de tous ses désirs, mais des frontières sont immuables et cela rend difficile leur rapport.

     

    Au final, cette lecture m’a un peu malmenée, mais j’ai beaucoup apprécié la plume de Rachel Ward, la maturité des personnages et l’aspect fantastique indémêlable de la réalité. Je pense que je retenterai l’expérience Rachel Ward.

     

     

    Partenariat avec : 

     

     

    Des liens pour savoir et partager

     

     

     

     

     

    Reviens-moi 

    Rachel Ward

    Michel Lafon jeunesse

    300 pages

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :